CMO LEADERS

Spendesk redonne aux directions financières leur pouvoir dans la croissance de l'entreprise

13/11/2022
4 min
CMO LEADERS
13/11/2022
temps de visionnage :
4 min

Spendesk redonne aux directions financières leur pouvoir dans la croissance de l'entreprise

Ecouter cet article
Partager cet article
No items found.
No items found.
No items found.
En partenariat avec
Avec l’hybridation du travail, les entreprises ont vu la nécessité de recourir à la digitalisation pour fluidifier les processus. Au niveau des directions financières, les outils de gestion de dépenses redéfinissent le rôle du DAF et responsabilisent les employés. Stéphane Baranzelli, VP Europe du Sud chez Spendesk, revient sur la façon dont la solution aide les directions financières à participer à la croissance de l'entreprise.

D’après vous, quel est aujourd’hui le rôle de la digitalisation dans l’optimisation de la gestion des dépenses des collaborateurs et du rôle du directeur administratif et financier ?

Stephane-Baranzelli

Stéphane Baranzelli : La généralisation du travail à distance, combinée à de nouvelles attentes de la part des collaborateurs en termes d’outils fluides et simples d’utilisation au travail, a poussé les fonctions financières à repenser leurs façons d'accompagner leurs collaborateurs. 

Beaucoup d’entreprises ont réalisé que se contenter du statu quo établi comme les bannettes, les cartes d’entreprises passant de main en main et les divers fichiers Excel n’était plus une solution pérenne. C’est là où les nouveaux outils technologiques de gestion des dépenses ont tout leur rôle à jouer. 

Pour les directions financières, ces outils permettent d’avoir une vision d’ensemble des dépenses de leurs entreprises, que ce soit les factures, les bons de commande, les dépenses par cartes bancaires ou les demandes de remboursement. Il s’agit ensuite de s’assurer du suivi exhaustif de ces dépenses qui doivent effectivement être reçues, traitées, validées et payées par l’équipe finance. Un véritable processus financier qui s'est dématérialisé par l'hybridation du travail.

Quel est votre positionnement sur les marchés des pays dans lesquels vous opérez notamment la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ?

SB : Spendesk s'adresse principalement aux entreprises de 20 à 1000 salariés. A l’heure actuelle, cela représente un marché adressable gigantesque en Europe, représentant plus d’un million d'entreprises rien qu’en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, pays dans lesquels nous opérons principalement, avec plus de 140 000 utilisateurs de notre plateforme.

Lors de notre création en 2016, nous avons créé cette catégorie du “Spend Management”, ou gestion des dépenses en français pour objectif principal de réduire le nombre de tâches manuelles à faible valeur ajoutée pour les DAF, telle que  la chasse aux justificatifs de notes de frais.

Le but de Spendesk est d’accompagner les directions financières avec des solutions faciles à déployer qui permettent un gain de temps et de productivité, à la fois pour les directions financières et aussi pour les collaborateurs de l’entreprise, qui peuvent ainsi se concentrer sur des tâches plus utiles à l’entreprise.

De manière à initier nos lecteurs à votre intervention sur le plateau du Digital & Impact for Finance, quels sont les nouveaux défis du DAF ?

SB : En constante évolution, le rôle du DAF acquiert de nouvelles responsabilités, amplifiées par les changements sociétaux et économiques. Il ne s’agit plus seulement pour les équipes financières de contrôler les dépenses, mais aussi de mettre à disposition des collaborateurs des processus et des outils simples, nécessaires à l'accomplissement de leurs missions. Et c’est là la raison d'être de Spendesk. Notre plateforme, constituée d’un logiciel combiné à des cartes d’entreprise intelligentes, permet de gérer en un seul et même endroit l'ensemble des dépenses (hors charges salariales). Permettant ainsi à la fois aux DAF de se concentrer sur l’aspect stratégique de leur métier et aux collaborateurs d’être plus autonomes et productifs.

Face aux enjeux macro-économiques et au risque de récession à venir, le défi de la DAF sera de maintenir un très haut niveau de contrôle de la trésorerie tout en s'assurant d’une fluidité d’exécution des missions dans l'organisation.

- Stéphane Baranzelli, Country Manager (Spendesk)

SB : Face aux enjeux macro-économiques et à un risque de récession à venir dans les prochains trimestres, le défi de la DAF sera de maintenir un très haut niveau de contrôle de la trésorerie tout en s'assurant d’une fluidité d’exécution des missions dans l'organisation. 

Comment envisagez-vous l'avenir de Spendesk ?

SB : Nos clients nous accompagnent depuis plus de 6 ans et plébiscitent en particulier la facilité d’utilisation de notre plateforme, qu’ils voient évoluer avec des ajouts réguliers de fonctionnalités, permettant aux directions financières d'être toujours plus efficaces dans les tâches qu'elles adressent. 

Notre objectif pour 2023 est alors de répliquer ce succès sur de nouveaux marchés, l’Espagne et l’Italie et d'asseoir notre leadership européen en tant que référence de la gestion des dépenses en entreprise. 

Pour conclure, rappelons que les directions financières du monde entier font face aux mêmes contraintes, défis et enjeux. Leur rôle, en constante évolution, est d'accompagner l'entreprise sur le contrôle de la trésorerie avec les bons outils de suivi et de gestion des budgets et des dépenses. Tout en veillant à ce que ces processus et outils soient faciles à mettre en place et à déployer, les directions financières engagent ses collaborateurs sur la responsabilité et l'autonomie. Le résultat ? Les salariés sont épanouis professionnellement, les directeurs financiers gardent le contrôle, l'entreprise est sur la bonne voie de la croissance.

HUB
  Newsletters

Hebdomadaire ou bimensuelle, retrouvez dans votre newsletter un décryptage des tendances business d'actualité à partager avec vos équipes, un cas d'usage analysé par nos experts pour vous inspirer, ainsi qu'une sélection des solutions innovantes à déployer facilement.

HUB
  Radar

Le BIG Recap

La newsletter linkedin qui analyse les actualités de l'IA générative et son impact sur vos transformations business et métiers, par Emmanuel Vivier.

Je m'abonne