TRAVEL & HOSPITALITY

Paris 2024 : Les JO comme catalyseur de la croissance touristique

29/3/2024
TRAVEL & HOSPITALITY
29/3/2024
temps de visionnage :

Paris 2024 : Les JO comme catalyseur de la croissance touristique

Ecouter cet article
Partager cet article
Axel Moisan
Assistant Content Producer
No items found.
En partenariat avec
Le vendredi 26 juillet marque le début des Jeux Olympiques à Paris, un événement attendu par 16,1 millions de visiteurs cumulés selon l’OTCP. La capitale française, qui avait déjà accueilli les Jeux en 1924, s'apprête à vivre un été exceptionnel avec une hausse de 10 % du nombre de touristes par rapport à 2019, dernière année avant la pandémie. Les Jeux représentent ainsi une occasion inestimable d'exploiter cet événement pour le secteur touristique. Découvrez comment les acteurs du tourisme peuvent profiter des JOP 2024 pour attirer une clientèle internationale et insuffler une nouvelle dynamique à l'industrie.

New call-to-action

Hôtels à Paris : Profiter de l'affluence touristique pour les JO 2024

Avec des retombées économiques estimées à environ 3,2 milliards d'euros en dépense hors billetterie, selon l’OCTP, dont 30 % viendrait uniquement du secteur touristique, les hôtels se positionnent en tant que principaux bénéficiaires de l'afflux de touristes.

Durant cette période, le prix moyen d'une nuit d'hôtel devrait tripler, pour atteindre en moyenne 1 033 euros. Lors des Jeux Olympiques de Londres, les touristes privilégiaient notamment la proximité avec les sites des Jeux : les hôtels situés près de ces lieux stratégiques à Paris pourront donc s'attendre à une affluence particulière.

Maximiser cette opportunité passe par la transformation des hôtels en centres de célébration olympiques. L'installation de grands écrans permet aux visiteurs de s'immerger dans les compétitions et de vivre l'ambiance olympique sans se rendre sur les sites des épreuves. En orientant les visiteurs vers des activités gratuites comme la cérémonie d'ouverture et les épreuves de marathon, de triathlon et de cyclisme, l'expérience client s'enrichit et souligne l'aspect accessible et inclusif des Jeux.

Opportunités des JOP 2024 pour la restauration et l'emploi touristique

Lors des JO de Londres, "sortir manger" fut l'activité non-olympique la plus prisée selon l'OTCP. En anticipation, la Mairie de Paris a étendu les horaires des terrasses estivales, permettant aux établissements de rester ouverts jusqu'à minuit, au lieu de 22 h, entre le 1er juillet et le 8 septembre. Cette extension horaire promet de dynamiser les 4 000 terrasses estivales de la ville, et offre davantage d'opportunités pour accueillir de nombreux clients.

Par ailleurs, les JOP sont également annonciateurs de bonnes nouvelles pour l'emploi, et vont permettre la création de 150 000 postes, dont 60 000 d'entre eux sont exclusivement dédiés au secteur du tourisme, selon Tourmag. Les métiers de la cuisine et de la restauration jouent un rôle prépondérant et représentent le plus gros quota d'emplois avec 13 400 postes. 

Les restaurateurs sont ainsi encouragés à saisir cette chance unique pour attirer une clientèle venue du monde entier. Sachant que les familles représenteront 65 % des visiteurs, selon l'OTCP, personnaliser l'offre devient essentiel. Que ce soit à travers l'élaboration de menus spéciaux ou de cartes pensées pour les familles, sans oublier la retransmission des épreuves sportives, toutes ces initiatives visent à enrichir l'expérience client. Cela contribuera non seulement à satisfaire les attentes des visiteurs, mais aussi à renforcer le référencement local des établissements durant cette période exceptionnelle des JO 2024.

Enjeux de mobilité et innovations en transport

Avec l'arrivée des Jeux Olympiques à Paris, la mobilité et le transport deviennent des sujets cruciaux. Selon l’OCTP, les expériences passées démontrent que les questions pratiques liées aux déplacements occupent une place prépondérante dans les préoccupations des spectateurs. Ces inquiétudes concernent :  

  • l’accès aux sites des compétitions, 
  • la procédure d'entrée, y compris les mesures de sécurité,
  • la fluidité des déplacements à travers la ville pendant l'événement.

Pour rappel, il faudra desservir 40 sites olympiques, avec une affluence pouvant monter jusqu'à 6 000 spectateurs à la minute, un défi logistique majeur pour la ville.

Selon Le Monde, entre 800 000 et 1 million de personnes supplémentaires sont attendues en France chaque jour pendant les compétitions. Face à cette affluence, des ajustements tarifaires et logistiques sont prévus : le prix du ticket de métro doublera, passant de 2,1 euros à 4 euros, une mesure qui souligne l'importance de planifier les déplacements.

Face à l'ampleur du défi logistique, la RATP s'est engagée à optimiser l'expérience dans le réseau de métro parisien. Pour cela, elle prévoit la mobilisation quotidienne de 19 000 agents pour garantir un service fluide et sécurisé. L'innovation est également au rendez-vous avec l'adoption de l'intelligence artificielle, notamment à travers le déploiement de Tradivia. Cet outil, déjà utilisé par près de 2000 agents équipés de tablettes depuis juin, permet de traduire des textes en 17 langues et de diffuser des annonces sonores dans 7 langues pour les JO. 

Ces efforts pour faciliter l'accès et la communication dans les transports en commun s'inscrivent dans une vision plus large de la ville de Paris, qui vise également à promouvoir une mobilité durable pendant les Jeux. En effet, Paris 2024 vise à ce que 10 % des déplacements soient effectués à vélo. Un réseau cyclable spécial de 60 kilomètres, surnommé "Olympistes", reliera tous les sites de compétitions parisiens, et offre ainsi une option de mobilité verte et efficace pour les visiteurs et les résidents. 

Impact à long terme des JO 2024 sur le tourisme

Les Jeux Olympiques promettent de transformer le paysage de l'hôtellerie, de la restauration et des transports entre le 26 juillet et le 8 septembre. Cependant, c'est lors des  années suivantes que les effets les plus significatifs sur le secteur du tourisme se feront ressentir.

L'un des bénéfices notables pour les propriétaires est l'effet JO sur l'immobilier de la ville hôte, une tendance observée depuis plus de deux décennies. Par exemple, après les JO de Tokyo en 2021, le prix au mètre carré a augmenté de 22 %, tandis qu'à Londres en 2012, il a grimpé de 24 %, et de 14 % à Athènes en 2004, avec une moyenne d'augmentation autour de 17 %.

En outre, le village olympique, qui accueillera les athlètes durant les Jeux, sera transformé en appartements pour environ 6 000 habitants qui pourront s'y installer dès l'automne 2025, contribuant à l'essor urbain et résidentiel de la région. Plus encore, si les Jeux Olympiques, suivis par quatre milliards de téléspectateurs à travers le monde, sont bien organisés, leurs véritables bénéfices se feront sentir dans les années suivantes. Les Jeux Olympiques pourraient accentuer le statut de la France en tant que destination la plus visitée au monde, et soulignent l'importance de ces événements internationaux dans le renforcement de l'attractivité du pays d’accueil.

Exploitez les JO 2024 pour repenser l’expérience touristique de vos clients 

Pour découvrir les nouvelles tendances du tourisme et améliorer l’expérience voyage de vos clients, rendez-vous le 4 avril prochain pour participer à notre évènement Trends & Networking Tourisme & Divertissement ! Un rendez-vous stratégique pour décrypter les orientations de 2024, où vous pourrez bénéficier d'analyses poussées, de rencontres directes avec nos partenaires et de moments privilégiés de networking pour aborder vos défis professionnels.

New call-to-action

HUB
  Newsletters

Hebdomadaire ou bimensuelle, retrouvez dans votre newsletter un décryptage des tendances business d'actualité à partager avec vos équipes, un cas d'usage analysé par nos experts pour vous inspirer, ainsi qu'une sélection des solutions innovantes à déployer facilement.

HUB
  Radar

IA générative : Le BIG Recap

La newsletter linkedin qui analyse les actualités de l'IA générative et son impact sur vos transformations business et métiers.

Je m'abonne