Mobility, Travel & Hospitality

Les élus ont la capacité de soutenir la rénovation et le développement du parc d’ascenseurs et d’élévateurs français

2/10/2022
4 min
Mobility, Travel & Hospitality
2/10/2022
temps de visionnage :
4 min

Les élus ont la capacité de soutenir la rénovation et le développement du parc d’ascenseurs et d’élévateurs français

Ecouter cet article
Partager cet article
No items found.
No items found.
No items found.
En partenariat avec
Les ascenseurs font partie intégrante du quotidien des français, et ces derniers insistent sur la priorité absolue à donner à la rénovation du parc et à son développement. Par des actions concrètes les élus ont la possibilité de soutenir cette rénovation, rendre le parc privé plus accessible et renforcer la prévention de la perte d’autonomie des usagers. Ils pourront aussi accroître la formation aux métiers de l'ascenseur.

La 6e édition du baromètre annuel “les français et l’ascenseur”, mené par l'institut IPSOS, souligne l’importance que portent nos concitoyens au développement du parc d’ascenseurs de notre pays et à sa rénovation. Selon l’étude, 77% des Français utilisent l’ascenseur régulièrement, et la vétusté des appareils est devenue un enjeu primordial. En France, un quart du parc d’ascenseurs à plus de 40 ans. Si nous observons une amélioration de l’état des équipements dans les lieux publics, de nombreux ascenseurs privés sont encore vétustes. 96% des Français portent une importance toute particulière à leur rénovation afin de préserver la sécurité de chacun.

Pour la Fédération des Ascenseurs, comme pour deux tiers des Français, la priorité reste donc de rénover le parc d'ascenseurs en particulier dans les immeubles privés. On compte 9 ascenseurs pour 1000 habitants en France, pourtant le durée moyenne de fonctionnement d’un ascenseur sans rénovation est encore de 25 et 30 ans et seul 1,2% du parc est rénové chaque année.

Certes, la mobilité dite verticale est au cœur de nombreuses discussions dans la construction et la réhabilitation, mais elle reste encore trop absente des discussions politiques. Les aides financières proposées pour les rénovations d’habitations doivent inclure l’installation et la rénovation des ascenseurs, c’est une nécessité pour 77% des Français.

La Fédération des Ascenseurs souhaite promouvoir l’accès à la mobilité verticale pour tous. A l’occasion des élections présidentielles 2022, nous avons insisté sur le fait qu’elle fasse partie des réflexions menées par les candidats sur les enjeux sociétaux auxquels sont confrontés les Français. Nos quatre propositions ont pour but de favoriser la rénovation du parc et la conception d’une ville plus accessible pour tous.

Quatre propositions pour permettre aux français de vivre mieux chez eux

MaPrimeRenov’Ascenseur doit être mise en place afin de permettre la rénovation du parc vieillissant. Le coût moyen pour une rénovation d’ascenseur varie entre 20 000€ et 50 000€, une aide financière est d’autant plus importante que le nombre d’ascenseurs vétustes grandis. La rénovation des ascenseurs permet également de réduire la facture énergétique d’un bâtiment puisqu’il représente aujourd’hui 3 à 5% de cette facture.

Cette aide serait dédiée aux propriétaires bailleurs ou occupants, pouvant se cumuler à d’autres aides existantes.

Une aide déployée via la Banque des territoires et d’autres organismes agréés par l’Etat ainsi que d’autres organismes publics permettrait d’obtenir des subventions à hauteur de 50% du coût des travaux.

Notre deuxième proposition est d’étendre la mise en accessibilité du parc privé. En ce sens, il faut généraliser des audits locaux sur les questions d’accessibilité et de sécurisation du parc. Ces audits doivent être réalisés en concertation avec les bailleurs, élus et ascensoristes pour que toutes les parties prenantes puissent faire entendre leurs voix.

Dans un troisième temps, nous proposons de renforcer la prévention de la perte d’autonomie par de nouveaux critères

  • Inscrire un critère inclusif de mobilité verticale dans les appels d’offres publics mais également dans les conventions de subventions.
  • Co-construire un label 360° garant de l’accessibilité du territoire
  • Inscrire les solutions de mobilité verticales dans la liste des produits et prestations remboursables par l’Assurance Maladie

Enfin, notre dernière proposition repose sur le développement des formations aux métiers de l’ascenseur. Il permettrait d’augmenter le nombre de personnes capables de réparer et rénover les équipements du parc français afin qu’il devienne un levier de compétitivité. L’accélération des formations en amont pourrait se faire sous la forme d’un crédit d’impôt pour les entreprises investissant au-delà de l’obligation légale. En aval, il pourrait prendre la forme d’un engagement des collaborateurs pour 5 années de service.

Les métiers liés à l’ascenseur et à la mobilité verticale sont des métiers d’avenir et sont porteurs de sens, il est nécessaire d’accroître les formations et favoriser l’embauche.

Cet état des lieux montre l’importance qu’est ce vivier d’ascensoristes et d’élévatoristes ainsi que la valeur du parc d'ascenseurs français. Rénover les équipements reste essentiel à la vie sociale et économique des citadins, ainsi qu’à la mobilité verticale.

HUB
  Newsletters

Hebdomadaire ou bimensuelle, retrouvez dans votre newsletter un décryptage des tendances business d'actualité à partager avec vos équipes, un cas d'usage analysé par nos experts pour vous inspirer, ainsi qu'une sélection des solutions innovantes à déployer facilement.

HUB
  Radar

Le BIG Recap

La newsletter linkedin qui analyse les actualités de l'IA générative et son impact sur vos transformations business et métiers, par Emmanuel Vivier.

Je m'abonne