Cercle Des Territoires Innovants

Intelligence artificielle : les nouveaux horizons de France 2030

2/6/2024
Cercle Des Territoires Innovants
2/6/2024
temps de visionnage :

Intelligence artificielle : les nouveaux horizons de France 2030

Ecouter cet article
Partager cet article
Lila Ricci
Content producer
No items found.
No items found.
En partenariat avec
Retour sur des mesures qui visent non seulement à renforcer l'écosystème de l'IA en France mais aussi à attirer et retenir les meilleurs talents internationaux, consolidant ainsi la position du pays comme leader mondial dans ce domaine crucial pour l'avenir économique et technologique.

Installer l'IA au cœur de la stratégie France 2030

Le 21 mai dernier, lors du salon VivaTech, le Président Emmanuel Macron a annoncé une série d'initiatives majeures visant à renforcer la position de la France dans le domaine de l'IA. Au cœur de ces annonces figurent la création de neuf nouveaux "IA Clusters" et deux nouveaux lauréats pour le programme "Compétences et métiers d’avenir". Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre du plan France 2030 et de la stratégie nationale pour l’intelligence artificielle, dotée de 2,5 milliards d’euros. L'objectif de ces programmes est de former, attirer et retenir les talents en IA en France.

L’IA est devenue une priorité stratégique pour la France, avec des investissements importants et une ambition claire de se positionner comme leader mondial. La première phase de la Stratégie nationale pour l’IA (SNIA), lancée en 2018, a permis de structurer l’écosystème de recherche national. La deuxième phase, lancée en 2022, vise à diffuser l'IA dans l’économie française pour améliorer la compétitivité industrielle et le bien-être collectif.

Les nouveaux IA Clusters : des pôles d'excellence

L’appel à manifestation d’intérêt "IA Cluster", lancé en 2023 et opéré par l’Agence nationale de la recherche (ANR), a abouti à la sélection de neuf projets qui recevront un soutien financier total de 360 millions d’euros. Ces projets visent à créer des pôles de formation de rang mondial, à attirer les meilleurs talents internationaux et à développer des applications de l’IA dans divers domaines.

Voici les neuf lauréats :

  • PR[AI]RIE – PSAI (Université Paris Sciences et Lettres)
  • MIAI Cluster (Université Grenoble Alpes)
  • Hi! PARIS Cluster 2030 (Institut Polytechnique de Paris)
  • PostGenAI@PARIS (Sorbonne Université)
  • ENACT (Université de Lorraine)
  • DATAIA-Cluster (Université Paris Saclay)
  • ANITI IA Cluster (Université de Toulouse)
  • 3IA Côte d’Azur 2030 (Université Côte d’Azur)
  • SequoIA (Université de Rennes)

Les objectifs de ces clusters reflètent une stratégie cohérente, visant à multiplier les diplômés en IA. Chaque établissement augmentera significativement le nombre de diplômés dans ce domaine, répondant ainsi à la demande croissante de talents. En offrant des formations de renommée mondiale, ces clusters ambitionnent également d'attirer les meilleurs talents internationaux, que ce soit des chercheurs ou des étudiants de premier plan.

Ils développeront des applications variées de l’IA, couvrant des domaines aussi divers que la cybersécurité, la santé, l’agriculture et les mobilités, en capitalisant sur la recherche appliquée. BrainTale, pépite de la medtech française, vient notamment de rejoindre le projet parisien PR[AI]RIE afin d'améliorer les diagnostics et traitements des maladies cérébrales.

Impact local : Grenoble élargit ses horizons

Figurant déjà parmi les quatre centres labellisés 3IA en 2019, et établi dans une région connue pour son investissement dans la deeptech, le projet grenoblois obtient l'un des financements les plus élevés de cette promotion : 70 millions d'euros sur cinq ans. Un financement qui permettra au cluster d'étendre ses activités au quantique, mais aussi à l'éducation et aux industries créatives, en plus de ses domaines actuels : énergie, environnement, santé et industrie 4.0.

Avec cette enveloppe, MIAI renforcera ses recherches en IA générative, interactive, embarquée et frugale, tout en poursuivant ses travaux sur les cadres juridiques et éthiques de l'IA. L'institut prévoit également de créer une école de l'IA, visant à former jusqu'à 4 000 personnes par an d'ici 2030.

En parallèle, le cluster continuera de collaborer avec des partenaires industriels et académiques, et envisage de recruter environ 200 nouveaux chercheurs et ingénieurs pour soutenir ses initiatives. Le cluster espère ainsi accroître son impact et attirer davantage d'investissements et de collaborations industrielles.

Impact local : l'Occitanie s'engage pour l'avenir

Avec une délégation forte de 53 startups à VivaTech, l'Occitanie a clairement affiché son ambition de jouer un rôle de premier plan dans le paysage technologique français. La veille du salon, à Toulouse, le programme "Occitanie is AI", avait déjà été lancé ; portée par le cluster local Digital 113, l'initiative collaborative vise à sensibiliser entreprises et individus à l'importance de l'IA.

Sur le salon même, la région a annoncé des initiatives majeures. Tout d'abord, un plan ambitieux pour l'intelligence artificielle sur la période 2024-2028, visant à stimuler la recherche, à soutenir le développement des entreprises du secteur et à promouvoir la formation dans le domaine de l'IA. Ce plan, attendu dès ce mois-ci, représente un investissement significatif de quelque 50 millions d'euros.

Un dispositif "Start-up Industrie de Demain", doté de 2 à 5 millions d'euros par an, sera lancé en juillet, avec pour objectif de doubler le nombre de jeunes entreprises innovantes d'ici 2028, notamment dans des secteurs clés tels que l'énergie, les mobilités durables, la santé et l'environnement.

La signature d'un partenariat renforcé avec le CNRS, enfin, confirme l'engagement de la région à collaborer avec les acteurs clés de la recherche scientifique.

"Compétences et métiers d’avenir" : deux nouveaux lauréats

Le dispositif "Compétences et métiers d’avenir" (CMA), visant à adapter les formations aux besoins des nouvelles filières, a également vu deux nouveaux lauréats se joindre aux 12 précédemment sélectionnés. Ces projets bénéficient d’un soutien financier total de 11 millions d’euros et contribueront à offrir 400 000 places de formation en IA sur tout le territoire national.

MACMIA (Institut Mines-Télécom) vise à diversifier et massifier l’offre de formation en IA et science des données, en organisant une filière de formation de techniciens, ingénieurs et managers double compétence dans le domaine "IA & Industrie du futur". Le projet AISorb (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) vise lui à créer une offre de formation à l’intersection entre IA et sciences humaines et sociales, favorisant l’employabilité des professionnels par l’acquisition de nouvelles compétences.

Qui fera de la France un champion mondial du secteur ?

Encore quelques derniers chiffres ! En complément des initiatives de formation, un programme de recherche en intelligence artificielle a été lancé le 25 mars 2024. Doté de 73 millions d’euros sur six ans et piloté par INRIA, le CNRS et le CEA, ce programme ambitionne de structurer les communautés de recherche autour de défis scientifiques stimulants et de faire émerger des technologies de rupture.

Des initiatives qui témoignent de la volonté de la France de s'imposer comme une puissance mondiale en IA ; le pays compte plus de 80 laboratoires de recherche, 600 start-ups en forte croissance et représente près de 13 500 emplois dans le secteur.

En parallèle, des géants de la tech comme Microsoft ont annoncé des investissements significatifs en France, renforçant encore la position du pays sur la scène mondiale de l'IA. L'engagement comprend l'expansion du réseau de centres de données à Paris, Marseille et dans le Grand Est, améliorant ainsi l'infrastructure cloud pour une meilleure sécurité, rapidité et efficacité des services.

En outre, Microsoft prévoit de former un million de Français à l'IA d'ici 2027, en collaboration avec des institutions éducatives et des plateformes en ligne. L'entreprise lance également le Microsoft GenAI Studio à STATION F, destiné à soutenir 2500 startups d'ici 2027 avec des outils et des ressources en IA.

CTA - CITIES Impact Summit 2024

Hebdomadaire ou bimensuelle, retrouvez dans votre newsletter un décryptage des tendances business d'actualité à partager avec vos équipes, un cas d'usage analysé par nos experts pour vous inspirer, ainsi qu'une sélection des solutions innovantes à déployer facilement.

La newsletter linkedin qui analyse les actualités de l'IA générative et son impact sur vos transformations business et métiers, par Emmanuel Vivier.

Je m'abonne