IMPACT CSR LEADERS

Vivendi: Les récits engagés accompagnent les transitions sociétales et environnementales

11:55 min
IMPACT CSR LEADERS
temps de visionnage :
11:55 min

Vivendi: Les récits engagés accompagnent les transitions sociétales et environnementales

Ecouter cet article
Partager cet article
No items found.
No items found.
No items found.
En partenariat avec
Prix de l’entreprise média de l’année en matière de diversité et d’inclusion, et de plus en plus présent dans la presse ces derniers mois, le groupe Vivendi est à un tournant de son histoire RSE. Caroline Le Masne de Chermont, directrice juridique, RSE et Compliance Groupe, a redéfini le programme RSE de l'entreprise sous le nom “creation for the future”. Elle était présente au Sustainable Leaders Forum.

Dans la mise en place du programme, Caroline Le Masne de Chermont partage aussi bien des difficultés que des enjeux aussi bien sociétaux qu’économiques au sujet de Vivendi. 

Les difficultés de réaliser un bilan carbone pour une pluralité de savoirs-faire

La directrice effectue avec ses collaborateurs un vrai travail de fond sur les sujets, en commençant notamment sur son bilan carbone. Un exercice complexe face à tant de métiers différents que compte le groupe Vivendi. L’année dernière le groupe dépose son plan de réduction carbone à l'initiative de Science-best-target, où ils en attendent encore l’approbation, tout en réalisant d’autres chantiers de durabilité.

Des enjeux sociétaux essentiels pour Vivendi

Le sujet social est également essentiel pour Vivendi, qui donne beaucoup d’importance à la diversité de ses talents, au cœur de la création et de l’ADN du groupe. De nouveaux points d’attention ont été portés contre la discrimination entre les hommes et les femmes, avec pour objectif de compter 40% de femmes dans leurs instances dirigeantes.

Une grande responsabilité réside également dans la création et la diffusion des contenus, au cœur des activités de Vivendi. Au-delà de cette responsabilité, le groupe tourne sa réflexion autour de la manière dont ces contenus peuvent contribuer à la transition environnementale. 

Les métiers de l’information

Au-delà du divertissement qui n’est plus suffisant, la première mission de Vivendi est d’informer. Il s’agit d’une ouverture sur le monde, de la culture, et d’une relation entre ces différentes cultures populaires et élitistes qui constitue le “vivre ensemble en société”. A travers l’image, le récit et l’émotion que cela suscite, le contenu accompagne ces grandes transitions et ces grands enjeux de société. L’année dernière, le groupe comptait 110 ouvrages parus chez Editis sur les thématiques environnementales, soit 40% de plus que l’année précédente. Il correspond certes à des demandes, mais donne une valeur plus responsable que financière. 

Perspective : objectif 2030 ?

Divers chantiers sur l’environnement continuent autour du papier pour la maison d’édition Editis et demain le groupe éditorial d’Hachette. Il s’agit de gros changements dans les modes de production afin d’éviter la gâche papier. C’est donc de grandes problématiques de logistique. Il y a aussi celui de la sobriété numérique qui crée de la pollution, sujet notamment chez Canal +.

Le groupe continue également ses actions sociales et lance le programme "Vivendi Mentorat”, sur l’égalité des chances pour accompagner des jeunes en recherche d’orientation, ou d’emploi.

Newsletters du HUB Institute