Video time
13 min

Comment SEAT place le mobile au centre de sa stratégie business

Par : HUB Institute
23 octobre 2019
Temps de visionnage13 min

De nos jours, les modes de consommation et les usages ont changé. Malheureusement, le marché de l’automobile n’a pas été le premier à prendre ce virage. Dans ce contexte, Dominique Blanc, Managing Director France, S4M interroge Brice Renvoizé, Digital & Experience Manager, SEAT sur son rapport à la digitalisation, le drive to store et quels moyens la marque met en œuvre pour gagner la bataille de l’attention.

En introduction, Dominique Blanc se pose plusieurs questions qui doivent, en définitive, calibrer la stratégie de SEAT :

  • Qui achèterait une Seat ? Qui serait potentiellement intéressé ? Comment optimiser le budget média dans le but de générer un drive to store efficace ?
     
  • Brice Renvoizé insiste sur l’enjeu capital pour toutes les concessions de s’engager dans la bataille de l’attention. "À l’heure actuelle, il faut en moyenne deux visites en concession avant de concrétiser un achat de véhicule. Pourtant il est très difficile d’attirer localement des visiteurs dans ces concessions."
     
  • Pour autant, "60% des consommateurs préparent leurs achats depuis un mobile. Ils disposent déjà de l’ensemble des informations nécessaires lorsqu’ils arrivent en concession." Ce constat souligne l’importance capitale de la relation client qui, en point de vente devient l’argument final de conversion.
     
  • L’appétence du consommateur au mobile offre une opportunité de taille à SEAT : l’exploitation des données géolocalisées (avec un suivi dans le temps) pour appliquer des stratégies Drive-to-Store localement optimisées en fonction des habitudes de chaque prospect et des zones de chalandise de chaque concession.
     
  • D’après Brice Renvoizé, Digital & Experience Manager chez SEAT les données de géolocalisation permettent aussi d’établir des bilans sur l’avant-vente (quelle personne est intéressée ? où habite-t- elle ? qu’est-ce qu’elle consomme ?), mais aussi d’après-vente (quelles sont les personnes qui rentrent chez nous ?)
     
  • Pour motiver l’acquisition de cette donnée géolocalisée, Brice Renvoizé explique qu’il s’agit de bien faire comprendre au consommateur l’apport gagnant-gagnant du procédé : un service de vente plus personnalisé et performant en échange de la donnée.

Quelques chiffres clefs :  

  • 95% des consommateurs utilisent le net pour préparer son achat de véhicule.
     
  • 60% utilisent uniquement l’appareil mobile
     
  • 60% connaissent déjà tout des modèles grâce à internet (options / capacité des moteurs…) 

Rédactrice : Victoria Pasquier