IMPACT CSR LEADERS

METI & ARMOR : Industrie & durabilité, la transition écologique des ETI

19 min
IMPACT CSR LEADERS
temps de visionnage :
19 min

METI & ARMOR : Industrie & durabilité, la transition écologique des ETI

Ecouter cet article
Partager cet article
No items found.
No items found.
En partenariat avec
Implantées sur l’ensemble du territoire français, les ETI (entreprises de taille intermédiaire) sont à l’intersection des enjeux de développement industriel et de développement durable. Frédéric Coirier, co-président du METI et PDG du groupe POUJOULAT, et Hubert de Boisredon, président de ARMOR, reviennent sur la capacité des ETI à concilier croissance économique et transformation écologique.

"Les ETI sont les champions cachés de notre économie", soutient Frédéric Coirier, co-président du METI et PDG du groupe POUJOULAT. En France, on en compte 5400. Un nombre d'entreprises significatif mais moins important que nos voisins européens. "C’est ce qu’il faut renforcer pour faire de notre économie, une économie robuste et créatrice d’emplois", explique le PDG de POUJOULAT. Les ETI représentent aujourd’hui 1/4 de l’emploi salarié et un peu plus d’un tiers des exportations... 

Quels engagements prennent-elles en matière de transition écologique ?

Aujourd’hui, 70% des ETI ont une démarche RSE structurée. Ce sont des entreprises très impliquées dans le mécénat local. Tout tissu local, associatif, culturel a besoin d'acteurs engagés, et les ETI sont très présentes. "Produire en France, c’est ce qu’il y a de plus écologique", soutient Frédéric Coirier, co-président du METI et PDG du groupe POUJOULAT.

Quels sont les domaines d’activité du groupe POUJOULAT ?

"Avec 1500 salariés et 250 millions d'euros de chiffre d’affaires, POUJOULAT est spécialisé dans les conduits de cheminée, les cheminées industrielles et le bois énergie", précise le président de POUJOULAT. Et de poursuivre : " Nos systèmes sont dans une dynamique d’amélioration de la performance, on fait notamment de la récupération d’énergie, de l’échange, on apporte ainsi de vraies solutions.” Le tout accompagné d’une approche industrielle, avec de la récupération d’énergie à l’aide de technologie.

Nous avons notamment 3/4 de nos bâtiments qui sont chauffés à la biomasse avec les déchets de nos usines On applique à nous-mêmes ce qu’on applique à nos clients. On propose ainsi des solutions concrètes.

  - Frédéric Coirier co-président du METI et président de POUJOULAT

Comment le groupe aborde-t-il sa transformation, sa transition écologique ?

Doté d’un plan de production d’électricité, POUJOULAT va auto consommer une partie importante d’électricité photovoltaïque. Le groupe a lancé l'initiative "Relations positives", qui permet de communiquer sur l’ensemble des démarches engagées sur le long terme. Ce projet d’entreprise est ainsi partagé aux salariés mais aussi aux clients, de manière à ce que l’ensemble des parties prenantes soient moteurs dans le déploiement de toutes ces mesures.

ARMOR: Acteur de l’économie circulaire.

ARMOR c'est 2000 collaborateurs dans le monde et 16 sites industriels, qui s'engagent dans la transition énergétique. Aujourd’hui, l’ETI est leader mondial dans les consommables pour l’impression des étiquettes code barre et de l’information variable sur emballage.

Parmi ses engagements, ARMOR récupère les cartouches usagées chez ses clients afin de les remettre complément à neuf. Une cartouche est estimée à 1 kg de matière pour une image, il y a 140 millions de cartouches laser vendues en Europe, c’est donc 140 000 tonnes dont à peine 20% sont recyclées.  "Nous luttons donc contre ce gâchis en recyclant nos cartouches". 

 À côté de cela nous avons créé des new tech qui sont orientées vers le monde d’après. On les a créées dans le but de favoriser la transition énergétique.

- Hubert de Boisredon, président de ARMOR

  • Armor Industrial Coding & Printing a pour objectif de sécuriser les biens et les personnes grâce à la traçabilité des produits.
     
  • Armor Print Solution: réduit l’empreinte environnementale de l’impression en proposant des consommables responsables. 
    "Nous avons aussi une activité appelée Armor Solar power films, qui réinvente les panneaux solaires traditionnels et les panneaux photovoltaïques, généralement assez lourds. Nous fabriquons alors des films souples, légers et qui ne contiennent pas de métaux rares." Le playback carbone de ses films est à peu près de 4 mois, alors qu’un panneau solaire, c’est 8 mois. 
     
  • Armor films for batteries: cela permet d'accroître la sécurité, les performances de 15 à 20% et la durée de vie des batteries. 
     
  • Armor 3D: formuler et produire des matériaux sur mesure pour la fabrication additive, ce qui permet d’éviter le transport de pièces venant d’Asie.
     
  • Armor advanced coating : améliorer l’interface entre humains et objets connectés via des films

HUB
  Newsletters

Hebdomadaire ou bimensuelle, retrouvez dans votre newsletter un décryptage des tendances business d'actualité à partager avec vos équipes, un cas d'usage analysé par nos experts pour vous inspirer, ainsi qu'une sélection des solutions innovantes à déployer facilement.

HUB
  Radar

IA générative : Le BIG Recap

La newsletter linkedin qui analyse les actualités de l'IA générative et son impact sur vos transformations business et métiers.

Je m'abonne