Video time
20 min

Ces pure players qui revisitent les codes du retail

Par : HUB Institute
23 octobre 2019
Temps de visionnage20 min

Aujourd’hui, grâce au digital, le retail se réinvente totalement et devient même protéiforme : il n’y a désormais pas un, mais des retails. Béatrice Picard, VP Brand & Communication de Mano Mano et Justine Hutteau, CEO & Fondatrice de Respire nous expliquent leur stratégie de conquête, chacune dans leur verticale

  • Mano Mano, marketplace dédiée au bricolage, est née des échanges de ses cofondateurs, tous deux collègues de travail passionnés de bricolage : leur constat était d’abord qu’aucun acteur n’occupait vraiment le segment du bricolage sur le digital, mais ils partageaient aussi une expérience client frustrante, en tant que clients de cette verticale spécialisée.
     
  • Leur objectif ? Rendre la vie des bricoleurs plus facile grâce à la tech : "Il faut injecter de l’humain dans la tech, la tech est au service de nos clients".
     
  • Dès le départ, le pure-player s’est aussi fondé sur la notion de partage et d’entre-aide, incarnée par une communauté de passionnés actifs. Pour être au plus prêt de de ses clients, en leur rendant les choses simples et faciles, l’entreprise se fonde notamment sur la data, qui est un pilier de l’entreprise : "On est des pure players, avec une culture de la data très poussée".
     
  • L’entreprise, qui vient d’intégrer le Next40, sélection des startups les plus prometteuses de la French Tech, vient de lancer une version de sa marketplace destinée aux professionnels, Mano Mano Pro.

  • L’histoire de la marque de cosmétique naturelle Respire se base sur l’expérience personnelle de sa fondatrice Justine Hutteau, qui souhaite casser les codes du secteur en y introduisant plus de transparence. Le premier produit de la gamme, un déodorant, crowdfundé en novembre 2018 et lancé en mai 2019, s’est vendu à 200 000 exemplaires.
     
  • Grâce aux réseaux sociaux, Justine Hutteau favorise une communication de proximité avec sa communauté, avec qui elle travaille en co-création, par exemple sur l’idée du petit format. Elle croit aux vertus de la rencontre avec le consommateur, pour gagner sa confiance. Son ambition ? Devenir la marque d’hygiène naturelle n°1 en Europe.
     
  • Même si Respire est un représentant emblématique des DNVB (Digital native Vertical Brand), elle ne s’interdit pas d'être présente dans le monde physique : elle est distribuée depuis cet été dans les magasins Monoprix, Parashop et Sephora. Pour la jeune dirigeante, les maîtres-mots demeurent cependant authenticité et spontanéité : la marque a décollé grâce à une vidéo où Justine Hutteau expliquait son projet, et qui comptabilise désormais 3 millions de vues.

Rédactrice : Victoria Pasquier