Image
Smart City for people

La ville moderne devra être entièrement tournée vers l'expérience utilisateur

Par : Vincent Ducrey
10 juillet 2019
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Le HUB Institute vient de lancer un écosystème consacré à la Smart City. Pourquoi et comment ? Dans cette tribune, Vincent Ducrey explique pourquoi la ville doit se transformer pour devenir 'Citizen Centric'. Et pourquoi ces enjeux sont essentiels pour toute l'économie.

Body

Nous avons cette conviction : il est temps pour les villes de centrer leurs actions sur une expérience unifiée autour de l’utilisateur, c’est-à-dire du citoyen / consommateur, et non plus de collectionner les offres parallèles de multiples acteurs (transport, sécurité, construction…).

Ce temps est venu car de Rennes à Amsterdam, de Santander à Dijon, la Smart City n’est plus un concept, mais une réalité concrète qui ouvre des opportunités dans tous les compartiments du champ urbain, grâce à l’adoption des technologies comme l’IA et la 5G, propulsées par le cloud.

A la fois unité de lieu et ensemble humain, la ville apparaît de plus en plus comme le lieu de la data. Données publiques, données privées, données utilisateurs, ces sources d’intelligence sont multiples. Or, plus la donnée est abondante, plus elle est utile, plus les utilisateurs participent à sa collecte. A l'échelle d'une ville, cela ouvre ainsi de larges champs d'optimisation de l'existant. Le développement de la donnée de trafic routier en est l’un des exemples.

L’IA offre le moteur d’optimisation de ces données : du feu rouge dont la durée s’adapte à l’âge du piéton à la rationalisation des dépenses énergétiques, en passant par l’optimisation du temps de travail des employés municipaux, il y a autant de leviers à actionner que d’intersections entre un besoin citoyen et une source de données. La 5G enfin va apporter la connectivité permettant de capter et de gérer ces flux de données, à condition d’en assurer la sécurité et la pertinence dans le respect de la vie privée.

Non seulement ces opportunités auront un impact direct sur les taxes locales, mais elles sont d’autant plus intéressantes que les besoins des citoyens ont évolué.

Les citoyens recherchent la meilleure expérience utilisateur possible : plus de commodité, plus de sécurité, de convivialité, de participation aux décisions qui impactent leur environnement de vie.

En théorie donc, un avenir radieux s’offre aux villes. Mais reprenons à notre compte la boutade : "j’irai vivre en théorie, parce qu’en théorie, tout se passe bien".

Dans la pratique, les villes développées disposent d’infrastructures complexes, issues de leur historicité, et dont les données ne sont pas connectées, et parfois techniquement pas connectables, quand ce n’est pas la RGPD européenne qui limite les possibilités. Les villes nouvelles qui fleurissent en Asie ont à cet égard plus de facilité à bâtir ‘from scratch’ une donnée unifiée.

Dans la pratique, la gouvernance de la ville se fait à des niveaux composites entre municipalité, communauté d’agglomérations, métropole, régions. Et les nouveaux besoins sont adressés par des directions métier verticales. Or ouvrir les données, par exemple, sur les transactions immobilières parisiennes n’a pas seulement un impact dans le domaine immobilier ; les applications de participation citoyenne ne parlent pas que de démocratie, mais aussi de besoins techniques et concrets.

Il est ardu aujourd’hui de traduire en actions rapides et efficaces des demandes désormais exprimées en continu.

Le challenge est excitant : il s’agit d’ouvrir les silos entre urbanistes, politiques, services techniques, ingénieurs spécialisés et entreprises privées ; d’adresser les besoins de la population au-delà des catégorisations classiques (les réponses à des difficultés d’inclusion de certaines populations se trouvent dans les infrastructures, dans l’action sociale… et dans une application bien conçue qui rapproche les 2 dimensions).

C’est tout l’objet de notre engagement dans la Smart City : comme dans le domaine du digital business, que nous explorons depuis 7 ans, nous le savons, tout ce qui peut être numérisé le sera, c’est le sens de l’Histoire. Notre vocation est d’aider les organisations à réussir en profondeur leur mue digitale, tant en termes de choix technologiques que d’organisation et d’état d’esprit. 

Fidèles à la vocation d’un HUB, nous voulons établir les passerelles entre secteurs et entre métiers, partager les meilleures pratiques, les KPI’s et permettre l’échange entre pairs.

Les 10 domaines que nous traiterons :

  • Transport et mobilités
  • Commerce & Retail
  • Lieux de travail
  • Lieux résidentiels
  • Tourisme, Loisirs & Culture
  • Maintenance & infrastructures
  • Energie et environnement
  • Gouvernance locale
  • Résilience et sécurité
  • Inclusion et engagement 

Cette mission a quatre traductions concrètes : 

  • Des rendez-vous événementiels, avec :
    • la première édition du HUB Smart City Forum, qui aura lieu le 3 décembre prochain à Paris (plus de précisions ici)

    • un programme annuel de HUBTALK autour de la transformation de la mobilité, de l’énergie, de l’inclusion...
  • Un Innovation Tour sur Smart City Expo à Barcelone pour décrypter les dernières initiatives internationales

  • Un rapport de tendances qui analysera les meilleurs cas dans 10 domaines clés de la ville et sera remis à jour chaque année (parution le 3 décembre).

  • Un fil rouge éditorial sur le site HUBInstitute.com, avec des cas, des interviews, des tendances… et vos contributions qui sont les bienvenues

Comme dans le domaine du digital business, il est important que la France et l’Europe puissent créer et maîtriser leur propre modèle de la ville développée, optimisée, au service du citoyen et de son modèle de société.

Nous espérons vous accueillir nombreux dans le cadre de ce nouvel éco-système, n'hésitez pas à réagir sur [email protected]
Pour s'inscrire à l'événement c'est ici.

Profile picture for user vincent.ducrey
Vincent
Ducrey

Vincent DUCREY est co-fondateur, PDG de HUB Institute, et président de la Conférence HUBFORUM .


L’expertise de Vincent découle de sa carrière de 14 ans dans tous les domaines du marketing et de la communication :
comme entrepreneur, consultant en stratégie numérique et en tant que conseiller en communication numérique pour le gouvernement français.
Ses expériences gouvernementales et commerciales s’étendent à des missions au Brésil, en Russie, en Afrique, au Moyen-Orient, aux Etats-Unis et en...