Image
supply-chain

Les 4 dimensions de la Transformation Digitale du Retail - La Supply Chain

Par : Emmanuel Vivier
18 septembre 2019
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Si Amazon est fréquemment loué pour son expérience client simple et ultra-efficace, on oublie souvent que derrière l’interface, se cache une redoutable maîtrise logistique. Le géant de Seattle n’a pas fait 141,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires en Retail en 2018 par hasard. Sans elle, pas de livraison Amazon Prime en 24 heures, ou même 1 heure dans certaines villes. C'est le focus du troisième épisode de notre série consacrée à la transformation du Retail.

Body
Les 4 dimensions de la transformation Retail - Source HUB Institute
Les 4 dimensions de la transformation Retail - Source HUB Institute

Proposer une expérience sans couture, rapide et efficace passe par une maîtrise de la donnée et une autonomisation de la supply chain, accélérée par les progrès de l’intelligence artificielle. Amazon a développé un savoir-faire très avancé pour piloter sa chaîne logistique.

Si les humains sont encore nombreux dans ses entrepôts (Amazon compte 560 000 employés début 2019), ils sont de plus en plus secondés par des machines, cobots, chariots et robots autonomes.

Amazon a ainsi racheté pour 775 millions de dollars Kiva Systems, qui est devenu Amazon Robotics, pour ensuite racheter des sociétés comme Canvas Technology (pilotage d’entrepôts) ou investir dans Balyo, fleuron français de la manutention automatisée.

Côté transport, Amazon anticipe déjà l’automatisation du transport routier et de la livraison (un marché à 700 milliards de dollars et 1,8 million d’emplois, rien qu’aux Etats-Unis). Amazon a ainsi investi 700 millions de dollars dans le concurrent de Tesla Rivian et 530 millions de dollars dans Aurora.

Avec 4,7 millions de paquets, ou 5 300 containers transportés entre la Chine et les Etats-Unis, Amazon s’intéresse même au fret maritime, qui représente à lui seul 90% du commerce mondial. Le fret aérien et maritime représente un marché de 220 milliards de dollars. Au niveau aérien, Amazon en est déjà à 70 avions, en attendant le jour où son service de livraison par drone sera vraiment opérationnel.

En Asie, Alibaba n’est pas en reste avec ces 39,9 milliards de dollars de CA pour 2018 ! Le géant chinois a dépensé 15 milliards de dollars pour racheter la plateforme logistique Cainiao, qui livre en moyenne 57 millions de paquets et traite 812 millions de produits par jour. Cela lui a ainsi permis de livrer les 1,42 milliards de commandes du Single Day en 2,6 jours, contre 9 jours en 2013 ! Des chiffres qui laissent rêveurs en Europe.

Comme Amazon, avec son infrastructure cloud AWS, Alibaba bénéficie de la puissance de stockage, d’IA, et de calcul d’Alibaba Cloud. Mais aussi de ses sites e-commerce Tmall, Alibaba (plus de 580 millions de clients / mois) et enfin d’une maîtrise de 52% du paiement mobile chinois avec Alipay (120 000 transactions/ secondes et 450 millions d’utilisateurs). Alibaba a dépensé plus de 8 milliards de dollars pour attaquer le commerce physique.

En plus de lancer ses propres supermarchés Hema (2 000 points de vente prévus en 2022) ou de prendre 30% dans Sun Art Retail, la joint-venture avec Auchan Chine, il rénove ainsi 10 000 supérettes par an et a déjà équipé plus d’1 million d’entre elles avec son logiciel de gestion de stock Ling Shou Tong en seulement un an. Son but : équiper 30% du commerce physique chinois d’ici 3 ans !

De son côté, JD.com ouvre désormais 1 000 points de ventes par jour et est capable de livrer 90% du territoire chinois en 24 ou 48h, en s’aidant, entre autres, d’une flotte de drones de 7 types (roulant, volant…)

Aux États-Unis, Walmart, avec ses 4 800 magasins, met désormais les bouchées doubles face aux pure players e-commerce et au acteurs du “New Retail”. Après une stratégie online ratée avec le rachat de Jet.com, le géant du retail lance à son tour un abonnement annuel pour obtenir des livraisons gratuites sur 50% du territoire américain.

En France, Leclerc a su s’imposer sur le drive, service considéré comme populaire dans l'Hexagone, alors qu’il est vu comme un service pour les CSP+ dans les pays comme l’Angleterre. Mais les autres distributeurs ont encore des efforts à faire au niveau logistique pour concurrencer Amazon.

La suite de notre série sur la transformation du Retail jeudi prochain : La prise de décision

L'épisode numéro 2 : Les 4 Dimensions de la Transformation Digitale du Retail - Le Point de Vente

L'épisode numéro 1 : Les 4 Dimensions de la Transformation Digitale du Retail - L'Expérience

HUBDAY Future of Retail & E-commerce

Profile picture for user evivier
Emmanuel
Vivier
Co-founder

Cofondateur du HUB Institute et de la conférence HUBFORUM, Emmanuel est reconnu comme l’un des experts internationaux de la transformation numérique et du marketing digital. Il conseille depuis 20 ans de nombreuses grandes marques telles que TF1, L’Oréal, Orange, Chanel, P&G, Vinci Energies, Nestlé, Renault, Bouygues, PWC, AirFrance…dans leur stratégie de transformation digitale et de communication 360.